LA TÊTE HAUTE est une initiative de lutte contre la stigmatisation qui repose sur des données probantes. Elle a été créée par la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) et aide les jeunes de 12 à 18 ans à être braves, à tendre la main et à prendre la parole au sujet de la santé mentale. Cette initiative qui est désormais d'ampleur nationale montre aux étudiants comment réduire la stigmatisation et devenir des champions de la santé mentale dans leur école. 


LA TÊTE HAUTE suscite un changement positif

Au cours des cinq dernières années, les chercheurs de la CSMC ont évalué 60 programmes de lutte contre la stigmatisation. LA TÊTE HAUTE repose sur les meilleures données probantes. Lancée lors d’un sommet national à Ottawa en novembre 2014, cette initiative rassemblait des jeunes dynamiques de partout au pays qui étaient déterminés à susciter un changement positif.


Pourquoi se concentrer sur la stigmatisation?

Parce que c’est ce qui empêche les gens de demander de l’aide lorsqu’ils en ont le plus besoin.

  • Quarante pour cent des parents ne diraient à personne, pas même à leur médecin de famille, que leur enfant a un problème de santé mentale.
  • Cinq jeunes sur six qui reçoivent un diagnostic et qui ont besoin de soutien ne reçoivent aucune aide professionnelle.

En habilitant les jeunes à remettre la stigmatisation en question, nous pouvons aider à briser le cycle.

 

Comment LA TÊTE HAUTE fonctionne-t-elle?

Il s'agit d’un modèle de changement en deux parties.

1) Le sommet - Un sommet LA TÊTE HAUTE rassemble de petits groupes d’étudiants en provenance de différentes écoles à l’occasion d’une journée d’apprentissage emballante pour :

  • entendre les récits d’espoir et de rétablissement de personnes ayant vécu la maladie mentale
  • participer à des activités qui font tomber les préjugés
  • concevoir des plans d’action qu’ils utiliseront de retour dans leur école

Une équipe responsable des sommets appuie l’événement et s’assure que les participants ont une bonne expérience et que les objectifs sont atteints.

2) Diffuser LA TÊTE HAUTE dans les écoles

Les étudiants qui participent au sommet mettent sur pied un comité LA TÊTE HAUTE dans leur école avec d’autres étudiants et avec l’appui d’un membre du personnel. Ils misent sur leur propre créativité et sur la trousse d’activités LA TÊTE HAUTE pour les écoles afin d’organiser des activités de sensibilisation et d’éducation dans l’ensemble de leur école.

Ces activités ont généralement lieu une ou deux fois par mois et peuvent être aussi simples que d’installer une affiche ou plus complexes comme une foire sur les ressources ou une assemblée des étudiants.


Faites votre part

Adressez-vous à latetehaute@commissionsantementale.ca pour savoir comment participer à un sommet LA TÊTE HAUTE ou comment en organiser un.

Lisez le rapport définitif 2014-2015 pour constater la réussite de l’initiative de lutte contre la stigmatisation LA TÊTE HAUTE DE LA CSMC.

Regardez la vidéo CSMC HEADSTRONG / Regardez la vidéo LA TÊTE HAUTE - Premières Nations, des Métis et des milieux ruraux

 

#338conversations

#338conversations est une campagne de sensibilisation qui invite les députés à amorcer une conversation qui changera la façon dont la santé mentale des jeunes est perçue dans votre communauté.

Cette année, le thème des #338conversations est LA TÊTE HAUTE. Si vous souhaitez vous impliquer, contacter votre Membre du Parlement, et dites-lui que vous voulez un sommet LA TÊTE HAUTE dans votre circonscription, et utilisez #338conversations !