Quel est l’enjeu ?

Nous savons que l’emploi joue un rôle clé dans le rétablissement des personnes aux prises avec une maladie mentale. Il améliore leur santé mentale, réduit le besoin de services de santé, accroît leur bien-être financier et crée des réseaux sociaux positifs. Pourtant, les taux de chômage des personnes aux prises avec un grave problème de santé mentale peuvent atteindre de 70 à 90 %.

Les recherches montrent que les personnes ayant une incapacité (y compris celles vivant avec une maladie mentale) sont tout aussi qualifiées, fiables, loyales et productives, voire davantage, que leurs collègues qui n’en ont pas. La Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) a créé le terme de « main-d’œuvre en quête d’emploi » pour désigner les personnes qui ne sont pas en mesure d’entrer sur le marché du travail à cause de la maladie mentale, qui font partie de la main-d’œuvre par intermittence en raison d’une maladie épisodique ou persistante, ou qui souhaitent réintégrer la population active après une longue absence.
 

aspiring_fr

Ce que nous faisons

En 2013, la CSMC a diffusé un rapport de recherche intitulé Une main-d’œuvre en quête d’emploi : Emploi et revenus pour les personnes atteintes de maladies mentales graves. Le rapport présentait des recommandations pour réduire les obstacles à l’emploi pour les personnes aux prises avec une maladie mentale et recensait des pratiques novatrices pour les aider à obtenir et à maintenir un emploi valorisant. A partir de ces recommandations, la CSMC travaille à trois niveaux pour accélérer le changement :

Pour les décideurs :

  • Le 28 novembre 2017, la CSMC a organisé un forum à l’intention des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, des chercheurs, des fournisseurs de services communautaires et des personnes ayant vécu la maladie mentale afin de favoriser l’échange d’idées et de pratiques prometteuses pour accroître les niveaux d’emploi des personnes aux prises avec une maladie mentale.  Cette événement visait à formuler des recommandations concrètes à l’intention du gouvernement dans les secteurs du soutien du revenu, du soutien aux personnes handicapées, de l’emploi assisté, des entreprises à vocation sociale et de l’emploi assisté afin de réduire les obstacles à l’emploi pour ces personnes.Le rapport des discussions sera publié sur cette page à une date ultérieure.

Pour les employeurs et les bureaux de placement :

  • La CSMC fait équipe avec Magnet et WhoPlusYou, un réseau en ligne sans but lucratif qui met en contact des chercheurs d’emploi (ciblant ceux qui sont au chômage et sous-représentés) et des employeurs en fonction de leurs compétences et des talents recherchés. La CSMC travaillera avec Magnet afin d’offrir des ressources et des solutions ciblées en matière de santé mentale au travail aux chercheurs d’emploi, aux employeurs et aux bureaux de placement afin de réduire les obstacles à l’emploi pour les personnes vivant avec une maladie ou un problème associé à la santé mentale.
  • La CSMC finance des recherches pour appuyer des arguments en faveur de l’embauche et du soutien de personnes aux prises avec un problème de santé mentale, ainsi que de la prise de mesures d’adaptation, notamment des pratiques prometteuses, des études de cas et des perspectives pour guider les décisions stratégiques en matière de ressources humaines et répondre aux besoins opérationnels par le biais de pratiques inclusives et progressives dans le milieu de travail. Les conclusions préliminaires de ce projet offrent de bons arguments en faveur d’investissements visant les employés qui vivent avec la maladie mentale. La CSMC diffusera un rapport en 2017 afin de partager les conclusions de l’étude, en plus de recommandations et de stratégies, afin d’amener les employeurs à embaucher des personnes vivant avec la maladie mentale et à prendre des mesures d’adaptation.
  • La CSMC a investi dans le projet d’écosystème de l’entreprise sociale, lequel offre des ressources de formation, de marketing et de mesure de l’impact aux entreprises à vocation sociale partout au Canada. Une entreprise sociale est une entreprise commerciale qui commercialise des biens et des services auprès du public et utilise cette activité économique pour atteindre des résultats sociaux.
  • La CSMC fait équipe avec le Social Enterprise Institute pour offrir des webinaires, un apprentissage en ligne et de l’encadrement aux entreprises sociales qui embauchent des personnes ayant une maladie mentale.

Pour les chercheurs d’emploi et les professionnels des ressources humaines :

  • La CSMC mène présentement une analyse de l’environnement des organismes d’emploi assisté dans l’ensemble du Canada afin de déterminer où et comment les approches fondées sur des données probantes (comme le modèle de soutien au placement individuel) sont mises en œuvre pour appuyer les personnes aux prises avec une maladie mentale qui désirent retourner sur le marché du travail.Les résultats de cette analyse seront mis en ligne et partagés à grande échelle avec les intervenants de la CSMC.
  • La CSMC animera un forum national en collaboration avec des bureaux de placement assisté dans l’ensemble du Canada en 2018 pour faciliter le partage de pratiques exemplaires, permettant ainsi de maximiser les résultats en matière d’emploi pour les personnes aux prises avec une maladie mentale. Ce forum permettra de créer une communauté de pratique pour les professionnels de l’emploi assisté dans tout le Canada, créant ainsi des occasions de partager des outils, des ressources et des pratiques fondés sur des données probantes, de promouvoir l’apprentissage, et d’appuyer la mise en œuvre de pratiques fondées sur des données probantes dans ce domaine.
  • La CSMC anime des webinaires sur le milieu de travail le dernier mercredi de chaque mois, notamment sur les programmes et les initiatives qui visent à éliminer les obstacles à l’emploi pour les personnes vivant avec une maladie mentale. 

Plus de ressources

 Link to the webinars page