Fort souvent, la maladie mentale d’une personne affecte sa famille, ses amis et son cercle de soutien. Prendre soin d’une personne atteinte de maladie mentale crée un fardeau sur les plans émotif, financier et social pour les proches. La Commission de la santé mentale du Canada a mis au point des lignes directrices à l’intention des responsables des orientations politiques et des pourvoyeurs de services qui visent à faire reconnaître les besoins des proches aidants et à mieux soutenir ces derniers. Elles proposent des recommandations relatives aux services et aux mesures de soutien que les proches aidants estiment utiles.