Au nom de la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC), Louise Bradley, sa présidente-directrice générale, a fait la déclaration suivante.

« La Saint-Jean-Baptiste est la fête nationale du Québec, mais c’est aussi l’occasion de célébrer la Francophonie canadienne, qui est un important pilier de notre nation. Selon le dernier recensement, plus de 7,7 millions de personnes au Canada, soit 23 % de la population, indiquent que le français est la langue qu’ils parlent le plus souvent à la maison.

La CSMC reconnaît que la dualité linguistique de notre pays représente une richesse inestimable et qu’il s’agit de l’une de nos fiertés collectives. La reconnaissance des deux langues officielles montre que l’inclusivité et le respect font partie de nos valeurs canadiennes.

Cela dit, les communautés francophones en situation minoritaire sont encore trop souvent confrontées à une réalité bien différente de la majorité, car elles ont de la difficulté à obtenir des services de santé mentale adaptés à leur langue et à leur culture. Plus d’un million de francophones vivent en situation linguistique minoritaire au Canada et selon les régions, il peut être difficile d’obtenir des soins de santé mentale en français. Cette situation ne fait qu’aggraver le stress et l’anxiété, en plus de nuire au bien-être. Il est prouvé qu’il est difficile et contraignant de s’exprimer dans une langue autre que sa langue maternelle lorsque nous devons parler de notre état de santé physique ou mental. Cela représente un obstacle important lorsqu’il s’agit d’obtenir des soins adéquats ou même demander de l’aide.

La CSMC est au fait de cette problématique et examine des solutions pour y remédier. La cybersanté mentale est notamment une option prometteuse pour arriver à rejoindre un plus grand nombre de personnes et leur fournir un service dans la langue de leur choix.

La Saint-Jean-Baptiste est l’occasion de réaffirmer notre engagement envers les communautés francophones et acadiennes en situation minoritaire. Bonne Saint-Jean à tous! »


À PROPOS DE LA COMMISSION DE LA SANTÉ MENTALE DU CANADA

La Commission se veut un moteur du changement. Elle collabore avec des centaines de partenaires pour changer l’attitude de la population canadienne à l’égard des problèmes de santé mentale et pour améliorer les services et le soutien. Elle entend aider les personnes confrontées à un problème de santé mentale à mener une vie productive et enrichissante. Ensemble, nous suscitons le changement. La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada.

 www.commissionsantementale.ca | strategie.commissionsantementale.ca

Personne-ressource pour les médias :

Hélène Côté, conseillère principale, Affaires publiques
Commission de la santé mentale du Canada
Bureau : 613.683.3952
Cellulaire : 613.857.0840
hcote@commissionsantementale.ca

            

Abonnez-vous à notre infolettre
Les vues exprimées aux présentes sont celles de la Commission de la santé mentale du Canada.
La production de ce document a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.