Au nom de la Commission de la santé mentale du Canada, sa présidente-directrice générale a fait la déclaration suivante.

« Aujourd’hui, la Journée internationale contre l'abus et le trafic illicite des drogues revêt un sens particulier en raison de la grave crise des opioïdes qui sévit au pays et qui a coûté la vie a près de 2 500 personnes en 2016.

Tandis que nous tentons de remédier à cette épidémie, qui est attribuable à de puissants narcotiques sous ordonnance et sous forme illicite, il faut se rappeler que les dépendances et les problèmes de santé mentale ne doivent pas être traités séparément. La solution continuera de nous échapper tant que nous n’encouragerons pas les deux secteurs à travailler ensemble pour offrir aux gens des soins collaboratifs et intégrés. 

La séparation entre les problèmes de santé mentale et les dépendances et le fait que ces services soient isolés des autres soins de santé empêchent les gens de se rétablir. La CSMC enjoint les décideurs politiques à favoriser la collaboration à l’aide d’incitatifs financiers, de stratégies de ressources humaines et de la technologie, en plus de promouvoir l’amélioration continue de la qualité par l’évaluation. »


À PROPOS DE LA COMMISSION DE LA SANTÉ MENTALE DU CANADA

La Commission se veut un moteur du changement. Elle collabore avec des centaines de partenaires pour changer l’attitude de la population canadienne à l’égard des problèmes de santé mentale et pour améliorer les services et le soutien. Elle entend aider les personnes confrontées à un problème de santé mentale à mener une vie productive et enrichissante. Ensemble, nous suscitons le changement. La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada.

 www.commissionsantementale.ca | strategie.commissionsantementale.ca

Personne-ressource pour les médias :

Hélène Côté, conseillère principale, Affaires publiques
Commission de la santé mentale du Canada
Bureau : 613.683.3952
Cellulaire : 613.857.0840
hcote@commissionsantementale.ca

            

Abonnez-vous à notre infolettre
Les vues exprimées aux présentes sont celles de la Commission de la santé mentale du Canada.
La production de ce document a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.