Lors d’un événement organisé aujourd’hui sur la Colline du Parlement, la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) a fourni aux parlementaires les outils dont ils ont besoin pour devenir les champions de la santé mentale des jeunes.

L’honorable Geoff Regan, président de la Chambre des communes, de concert avec des partenaires libéraux, conservateurs et néo-démocrates, a organisé le lancement de l’initiative #338conversations de la CSMC, qui fait référence aux 338 circonscriptions fédérales, dans l’espoir de lancer une discussion sur la santé mentale des jeunes partout au pays. Les députés et les sénateurs sont invités à faire connaître le programme de lutte contre la stigmatisation novateur et primé LA TÊTE HAUTE de la CSMC dans leur communauté.

Ce programme rassemble des jeunes afin de partager des récits sur le rétablissement de maladies et de problèmes associés à la santé mentale et donne aux participants des outils pratiques dont ils pourront faire bénéficier leur école et leur communauté.

Les parlementaires ont reçu des trousses d’outils qui les aideront à organiser des réunions dans leur communauté afin que les parents, les éducateurs, les professionnels de la santé, les policiers, les travailleurs sociaux, les groupes religieux, les jeunes et les membres de la communauté puissent apprendre comment LA TÊTE HAUTE réfute les mythes sur la santé mentale qui nuisent au rétablissement en empêchant les gens de demander de l’aide.

« La dépression, l’anxiété et l’usage de substances ne sont pas des faiblesses, ce sont des maladies qui se traitent, affirme Louise Bradley, PDG de la CSMC. LA TÊTE HAUTE fournit aux jeunes les compétences et le vocabulaire nécessaires pour transmettre un message d’espoir et de rétablissement lorsqu’ils parlent des problèmes de santé mentale. Cela est fondamental pour susciter un véritable changement. »

Majid Jowhari, député de Richmond Hill, était le promoteur libéral lors du lancement de la séance d’information aujourd’hui. « En tant que président du caucus libéral sur la santé mentale, l’amélioration de la santé mentale et du bien-être de la population canadienne est une cause qui me tient à cœur, dit-il. C’est aussi l’une des principales priorités de notre gouvernement. Tous les parlementaires devraient saisir l’occasion que leur offre la CSMC avec son initiative #338conversations. Le développement de futurs champions de la santé mentale est un immense service que nous pouvons rendre aux communautés que nous avons le privilège de représenter. »

Marilyn Gladu, députée de Sarnia-Lambton et ministre adjointe du cabinet fantôme pour la santé, était la promotrice conservatrice de l’événement. « Dans le cadre de mes fonctions, je constate l’écart qui existe dans les services de santé mentale dans l’ensemble du pays ainsi que la vague de suicide qui sévit à de nombreux endroits. Je suis déterminée à sensibiliser les gens et à trouver des solutions pour aider les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale au Canada. »

Carol Hughes, députée d’Algoma-Manitoulin-Kapuskasing et promotrice néodémocrate de l’événement, fait écho aux observations de ses collègues parlementaires. « Il est important pour les jeunes de discuter de ces enjeux et de créer des stratégies afin de mettre fin à la stigmatisation qui entoure la maladie mentale. La défense d’une cause par les pairs est la meilleure façon de susciter un changement et LA TÊTE HAUTE viendra faciliter ces importantes conversations. »

Liens connexes
Document d’information 

Prenez part à la conversation : #338conversations

Pour en savoir plus au sujet de la CSMC et de l’initiative LA TÊTE HAUTE


À PROPOS DE LA COMMISSION DE LA SANTÉ MENTALE DU CANADA

La Commission se veut un moteur du changement. Elle collabore avec des centaines de partenaires pour changer l’attitude de la population canadienne à l’égard des problèmes de santé mentale et pour améliorer les services et le soutien. Elle entend aider les personnes confrontées à un problème de santé mentale à mener une vie productive et enrichissante. Ensemble, nous suscitons le changement. La Commission de la santé mentale du Canada est financée par Santé Canada.

 www.commissionsantementale.ca | strategie.commissionsantementale.ca

Personne-ressource pour les médias :

Hélène Côté, conseillère principale, Affaires publiques
Commission de la santé mentale du Canada
Bureau : 613.683.3952
Cellulaire : 613.857.0840
hcote@commissionsantementale.ca
 

            


Abonnez-vous à notre infolettre
Les vues exprimées aux présentes sont celles de la Commission de la santé mentale du Canada.
La production de ce document a été rendue possible grâce à la contribution financière de Santé Canada.
 

health_canada_wordmark_fr