de la Commission de la santé mentale du Canada

La Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) se félicite de la prise en compte dans le budget 2019 d’importantes priorités de santé mentale. 

La CSMC, reconnait en particulier la valeur inestimable d’investir dans la création d’un service pancanadien de prévention du suicide. Avec un financement total de 25 millions de dollars en 5 ans, la création d’un service de soutien de crise permettra aux canadiens de partout au pays d’avoir accès à des services offerts par des intervenants formés, dans la langue officielle de leur choix, et ce, 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. En uniformisant les services actuellement offerts de façon irrégulière d’un bout à l’autre du pays, un plus grand nombre de vies seront sauvées, vu que les interventions par téléphone, message texte ou clavardage permettront aux canadiens de choisir leur méthode de communication préférée.   

La prévention du suicide en tant que priorité de premier rang se reflète dans la promesse du budget 2019 d’appuyer les communautés inuites, qui sont confrontés à un taux de suicide de 5 à 25 fois plus élevé que la moyenne nationale. La CSMC se félicite également de l’investissement de 50 millions de dollars sur 5 ans en vue de soutenir la Stratégie nationale de prévention du suicide chez les Inuits Tapiriit Kanatami (ITK). C’est avec fierté que la CSMC soutient la Stratégie qui a été lancée en juillet 2016. Nous sommes heureux aujourd’hui de voir qu’un investissement significatif est fait pour sa mise en œuvre.

Enfin, à titre d’organisme offrant la formation Premiers soins en santé mentale (PSSM) aux populations du Nord et aux Inuits, la CSMC est consciente du manque de centres de prise en charge de la santé mentale et des dépendances au Nunavut. Pendant trop longtemps, les Inuits et d’autres résidents qui avaient besoin de services de soutien en santé mentale et en traitement des dépendances devaient se rendre dans le Sud et aller chercher les services très loin de leur lieu de résidence. La CSMC est très reconnaissante de voir que des fonds sont prévus pour construire et rendre opérationnel un centre de traitement au Nunavut.

Nous félicitons le gouvernement du Canada d’avoir reconnu le fardeau social et économique que représentent les problèmes de santé mentale et les maladies mentales, en particulier le suicide, et d’avoir prévu des investissements importants afin d’améliorer ces résultats.

Louise Bradley
Présidente-directrice générale de la Commission de la santé mentale du Canada

Personnes-ressources
Commission de la santé mentale du Canada, Relations avec les médias
613.683.3748 / media@commissionsantementale.ca

Restez branchés
Suivez la CSMC sur Facebook
Suivez la CSMC sur Twitter
Suivez la CSMC sur LinkedIn
Suivez la CSMC sur Instagram
Abonnez-vous à la CSMC sur YouTube


health_canada_wordmark_fr