The Honourable Michael Wilson, P.C., C.C.
L’honorable Michael Wilson, C.P., C.C.

Président du conseil d’administration
Toronto (Ontario)

M. Wilson a mené une brillante carrière lors de laquelle il a fait preuve d’un leadership indéfectible, tant au sein de la communauté canadienne des affaires qu’à l’échelle de la fonction publique. À l’heure actuelle, il est le président de Barclays Capital Canada inc. Par le passé, il a été président du conseil d’administration d’UBS Canada et vice-président du conseil d’administration de RBC Dominion Valeurs mobilières.

M. Wilson a été le député d’Etobicoke-Centre de 1979 à 1993, période au cours de laquelle il a été ministre des Finances (1984‑1991), puis ministre de l’Industrie, des Sciences et de la Technologie et ministre du Commerce international (1991‑1993). De 2006 à 2009, il a été ambassadeur du Canada aux États-Unis.

Compagnon de l’Ordre du Canada, M. Wilson a été actif au sein de plusieurs organisations professionnelles et communautaires, dont la Fondation Neuro Canada, le Centre de toxicomanie et de santé mentale, la Société canadienne du cancer, le Conseil canadien pour les partenariats public-privé et la Coalition canadienne pour une saine gestion des entreprises.

John G. Abbott
John G. Abbott

St. John's (Terre-Neuve-et-Labrador)

John G. Abbott est le sous-ministre de la Santé et des Services communautaires au gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, poste qu’il a également occupé de 2004 à 2007. Auparavant, il a exercé les fonctions de conseiller en gestion spécialiste de l’analyse et de l’élaboration de politiques publiques auprès de l’Institute for the Advancement of Public Policy (St. John’s), et a agi à titre de chef de la direction du Conseil canadien de la santé (Toronto) de 2008 à 2014.

En 1999, l’Institut d’administration publique du Canada (division de Terre-Neuve-et-Labrador) lui a décerné la Médaille du lieutenant-gouverneur en reconnaissance de l’excellence en administration publique pour son travail remarquable en tant que cadre du secteur public. En 2012, l’Association canadienne pour la santé mentale (Terre-Neuve-et-Labrador) lui a remis le Prix Clarence Pottle pour souligner sa contribution exceptionnelle à l’avancement des services de santé mentale dans la province.

Il est titulaire d’un baccalauréat en science politique et en économie de l’Université Memorial de Terre-Neuve et d’une maîtrise en administration publique de l’Université Carleton d’Ottawa.

En plus de son rôle de sous-ministre, il est le trésorier national de l’Association canadienne pour la santé mentale et l’ancien président de sa division de Terre-Neuve-et-Labrador, ainsi que membre de la Commission de la santé mentale du Canada. Au cours de la dernière décennie, il a siégé au conseil d’administration de la division de Terre-Neuve-et-Labrador du Corps canadien des commissaires, de l’association Hot Soup Cool Jazz, de la Community Coalition for Mental Health, et de la Fondation Jimmy Pratt.

Sur le plan personnel, il aime notamment restaurer des biens patrimoniaux, voyager, faire de la randonnée, faire du camping, et lire des biographies politiques et des œuvres de fiction historique. En 2014, il a marché sur les routes de Camino de Santiago dans le nord de l’Espagne. Il a également gravi le Kilimanjaro en Afrique et plongé dans les eaux glaciales de l’Antarctique. Il continue d’explorer le magnifique, et parfois intimidant, sentier East Coast Trail.

Charles Bruce
Charles Bruce

Vice-présidente du conseil d’administration
St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)

M. Bruce est un cadre supérieur qui détient une vaste expérience des finances, des opérations et de la gouvernance d’entreprises. À l’heure actuelle, il est le PDG  de la Société d’administration du Régime de retraite de la fonction publique de Terre-Neuve-et-Labrador. Il a par ailleurs été directeur général du Nova Scotia Public Service Long Term Disability Plan Trust Fund (NSPS LTD.).

Fort d'une expérience appréciable en finances d'entreprises, en stratégie et en gouvernance, il est le président sortant de l’Association canadienne pour la santé mentale en Nouvelle-Écosse. M. Bruce a été membre du conseil consultatif de la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC). Il a fourni une expertise et des conseils stratégiques aux cadres de cette organisation, tout en agissant à titre d’ambassadeur externe lors d’événements de la CSMC.

M. Bruce est comptable professionnel agréé (CPA) et détient les titres de directeur agréé et de planificateur financier agréé.

Visionner le message de présentation de M. Bruce.

Manon Charbonneau
Manon Charbonneau

Sept-Îles (Québec)

Ancienne présidente de l’Association des psychiatres du Canada (APC), la Dre Charbonneau, est actuellement directrice du service de psychiatrie du Centre hospitalier régional de Sept-Îles.

La Dre Charbonneau a été présidente du groupe de travail de l’APC sur la prévention de la stigmatisation et de la discrimination. Elle possède plus de 15 ans d’expérience à titre de vice-présidente, de secrétaire et de présidente de divers comités de l’Association des médecins psychiatres du Québec.

En 2012, l’APC a décerné à la Dre Charbonneau le titre de Distinguished Fellow de l’Association des psychiatres du Canada (DFAPC). Au cours de la même année, elle a également animé la conférence à l'occasion du 5e congrès international sur la stigmatisation organisé par la CSMC qui avait pour titre « Ensemble dans la lutte contre la stigmatisation : Changer la perception de la maladie mentale ».

La Dre Charbonneau détient une grande expérience auprès de diverses populations multilingues et multiculturelles (comme les Canadiens francophones et anglophones, les Métis, les Innus et les Naskapis).

Visionner le message de présentation de Mme Charbonneau.

Mike Dalton
Mike Dalton

Calgary (Alberta)

M. Dalton est un dirigeant financier et un directeur d’entreprise chevronné ainsi qu’un officier à la retraite des Forces armées canadiennes. Il occupe présentement le poste de dirigeant principal des finances de Guardian Exploration Inc.,  et détient une grande expérience de la conception et de la mise en œuvre de systèmes de justification financière.

L’expérience militaire de M. Dalton, ainsi que sa participation au conseil d’administration du Centre de ressources pour les familles des militaires de Calgary, donne au CA de la CSMC une perspective que seule personne ayant vécu une expérience militaire et ses impacts connexes est en mesure de fournir.  

M. Dalton est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université d’Athabasca et détient le titre de comptable professionnel agréé (CA et CGA).

Visionner le message de présentation de M. Dalton.

Cheryl Fraser
Cheryl Fraser

New Glasgow (Nouvelle-Écosse)

Mme Fraser possède plus de 35 années d’expérience dans les secteurs privé et public. Dirigeante de la gestion des talents et vice-présidente des communications chez Crombie REIT à l'heure actuelle, elle a occupé différents postes supérieurs au sein de l’Agence du revenu du Canada, du Service correctionnel Canada, du Secrétariat du Conseil du Trésor et de Pêches et Océans Canada.  

Titulaire d’un baccalauréat ès sciences et d’une maîtrise en études environnementales de l’Université Dalhousie, Mme Fraser est présidente de la Société John Howard de la Nouvelle-Écosse et vice-présidente du YMCA de Pictou.

Elle détient le titre ICD.D et a reçu en 2012 la Médaille du jubilé de diamant de Sa Majesté la reine pour son engagement à l’égard de la fonction publique.

Mme Fraser est passionnée par la musique et les arts, ainsi que par le soutien et la sensibilisation dans le domaine de la santé mentale.

Visionner le message de présentation de Mme Fraser.

Kellie Garrett
Kellie Garrett

Régina (Saskatchewan)

Kellie Garrett aime passionnément aider les autres à réaliser leur plein potentiel. Elle cumule les fonctions de coach de cadres supérieurs, de conférencière et de conseillère en matière de leadership, de changement de culture interne, de mobilisation des employés, de gouvernance et de stratégie d’entreprise.

Elle accompagne des personnes, des équipes et des conseils dans des dossiers concernant la confiance, les conflits constructifs, la reddition de comptes et le rendement élevé. À titre d’experte en marketing et communication, Mme Garrett a obtenu les désignations de maître communicatrice et de fellow de l’Association internationale des professionnels de la communication. Animatrice agréée Daring Way, elle est qualifiée pour enseigner les travaux de la Dre Brené Brown sur le courage, la vulnérabilité et la honte. Avant de se lancer en affaires en 2013, Mme Garrett était responsable de la stratégie commerciale, de la gestion du risque d’entreprise, de l’expérience client et de la gestion de la réputation à titre de vice-présidente exécutive de Financement agricole Canada.

Depuis trois générations, la famille de Mme Garrett est aux prises avec la dépression et l’anxiété. Sa propre expérience l’a amenée à donner des conférences pour encourager les gens à demander de l’aide et pour enrayer la stigmatisation. Bénévole enthousiaste, Mme Garrett a remporté le Prix humanitaire 2014 de la Croix-Rouge en Saskatchewan, principalement pour son travail de sensibilisation à l’autisme et sa contribution à l’initiative Dress for Success.

Arlene Hache
Arlene Hache

Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest)

Mme Hache, qui a vécu l’itinérance, est bien connue à l’échelle des T. N-O. et du Nunavut en tant que militante pour le changement social. Elle est l’ancienne directrice générale et fondatrice du Centre for Northern Families de Yellowknife. Le centre offrait une vaste gamme de services dont un refuge d’urgence pour les femmes, un programme de droits des personnes vivant dans la pauvreté, un programme de soutien familial ainsi que des services d’intervention par les tiers et de surveillance des enfants destinés aux familles touchées par la violence.

Mme Hache a participé activement à l’élaboration, à la mise en œuvre et à l’évaluation de chaque programme offert au centre, comme un plan de formation et un modèle de prestation de soutien aux familles pour aider ces dernières à devenir plus fortes et à mieux vivre leurs relations interpersonnelles internes et externes de façon à promouvoir une saine interdépendance. En outre, elle a conjointement élaboré et géré un programme de rétablissement après un traumatisme pour les femmes des communautés inuites, métisses et des Premières Nations ayant été touchées par la colonisation, l’oppression systémique et la violence extrême.

En raison de ses travaux dans les communautés nordiques, on lui a décerné la médaille remise à l’occasion du Jubilé d’argent de la Reine Élisabeth II en 2012. Elle est une auteure et a été membre de plusieurs équipes de recherches au fil des ans.

Anne-Marie Hourigan
Anne-Marie Hourigan

Toronto, Ontario

Anne-Marie Hourigan est une juge à la retraite de la Cour de justice de l’Ontario, où elle a présidé exclusivement des audiences en matière criminelle pendant 12 ans. Avant d’être nommée juge, elle a exercé le droit criminel à Toronto, comme avocate de la défense et comme poursuivante pour le procureur général du Canada.

Au cours de ses 30 années dans le système de justice pénale du Canada, elle a travaillé avec des milliers de personnes touchées par la maladie mentale. Elle a pu constater la corrélation directe et répétée entre les interruptions dans leurs soins de santé mentale et leur comparution devant les tribunaux. Elle a pris sa retraite plus tôt afin de mieux faire connaître cet enjeu.

Depuis, elle a donné de très nombreux exposés sur le lien entre la maladie mentale et le comportement criminel. Elle a également parlé de l’importance d’intégrer les connaissances en santé mentale au système d’éducation afin de mieux sensibiliser les gens, de réduire la stigmatisation et de favoriser une intervention et un traitement précoces. Anne-Marie Hourigan a siégé aux conseils d’administration de différentes organisations qui œuvrent en vue d’améliorer la santé mentale de la population canadienne comme l’Institute of Families for Child & Youth Mental Health à Vancouver et le Centre Eva Rothwell à Hamilton. Elle détient par ailleurs une expérience personnelle de la maladie mentale, car elle soutient des membres de sa famille qui sont aux prises avec celle-ci.

Elle est titulaire d’un baccalauréat en arts du Collège Trinity de l’Université de Toronto, d’un baccalauréat en droit de l’Université Queen’s et d’une maîtrise en droit criminel de l’école de droit Osgoode Hall. Elle a reçu le certificat d’excellence dans la fonction publique du premier ministre du Canada et la médaille de service distingué de la Cour de justice de l’Ontario en 2014 ainsi que la Médaille du jubilé de la Reine Elizabeth II en 2002.

Richard Jock
Richard Jock

Vancouver (Colombie-Britannique)

Dirigeant chevronné de la conception et de la mise en œuvre de services de santé pour les peuples autochtones, M. Jock occupe actuellement le poste de directeur de l’exploitation de la First Nations Health Authority à Vancouver (Colombie-Britannique).

M. Jock détient une vaste expérience qu'il a acquise à l'échelle communautaire, provinciale et nationale en collaborant avec l’Assemblée des Premières Nations, Santé Canada, le Conseil des Mohawks d’Akwesasne, Norway House Health Services Incorporated et à titre de directeur du Secrétariat à la santé des Premières Nations.

M. Jock est titulaire d’un baccalauréat ès arts de la State University of New York à Plattsburgh ainsi que d’une maîtrise en éducation de la St. Lawrence University à Canton (New York).

Visionner le message de présentation de M. Jock.

Simon Kennedy
Simon Kennedy

Sous-ministre de Santé Canada

Simon Kennedy a été nommé sous-ministre de la Santé à compter du 21 janvier 2015.

Auparavant, M. Kennedy agit à titre de sous-ministre du Commerce international et sherpa du Canada pour le G-20. Il supervise le portefeuille du Commerce international pendant l'une des périodes les plus productives de l'histoire des négociations commerciales du Canada. Pendant son mandat, les négociations aboutissent à la conclusion de l'Accord économique et commercial global entre le Canada et les États-Unis. Des négotiations aboutissent aussi à la conclusion de l'Accord de libre-échange Canada-Corée, premier accord de libre-échange du Canada en Asie.

Avant sa nomination à Commerce international, M. Kennedy assume les fonctions de sous-ministre délégué principal à Industrie Canada de septembre 2010 à novembre 2012, où il assure notamment l'administration du régime canadien d'examen des investissements étrangers. Pendant presqu'un an pendant cette période, M. Kennedy assume également les fonctions de représentant du premier ministre au sein du Groupe de travail par-delà la frontière Canada-États-Unis. Dans ce rôle, M. Kennedy dirige la négociation du Plan d'action sur la sécurité du périmètre et la compétitivité économique entre le Canada et les États-Unis annoncé par le premier ministre et le président Obama en décembre 2011.

M. Kennedy entame sa carrière à la fonction publique en 1990, où il occupe des postes de direction de plus en plus importants à Tranports Canada, à la Garde côtière canadienne et à Agriculture et Agroalimentaire Canada. Il occupe aussi plusieurs postes de direction au Bureau du Conseil privé, organisme qui appuie le premier ministre, dans les années 1990 et 2000. Ces postes comprennent deux nominations au niveau de sous-ministre : sous-secrétaire du Cabinet, Opérations (2008-2010), et sous-secrétaire du Cabinet, Planification et consultations (2007-2008).

Marc-André LeBlanc
Marc-André LeBlanc

Eels River Crossing, N.B.

Malgré son âge, Marc-André LeBlanc a déjà siégé au conseil d’administration de plus d’une dizaine d’organisations. Leader dynamique, il a mis ses talents au service de divers groupes comme les jeunes, les francophones et les membres de la communauté LGBTQ2+.

Dès son entrée au secondaire, il s’est joint au comité Racines de l'espoir avec lequel il écrit un manifeste sur la santé qu'il a présenté aux ministres de l'Éducation, de la Santé et des Communautés saines et inclusives du Nouveau-Brunswick. En 2014, il a reçu son diplôme d'études secondaires ainsi que la médaille du Gouverneur général et la médaille de Leadership Birks. La même année, voulant continuer son implication et avoir un impact encore plus grand même après le secondaire, il est devenu président de la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick.

Il fait aussi partie de la Fédération de la jeunesse canadienne-française où il œuvre à offrir aux jeunes francophones et francophiles les meilleures expériences possibles. Partout où ces deux organismes communautaires le mènent, Marc-André LeBlanc garde toujours en tête l'importance de la santé mentale et de la résilience. Il s'assure que l'opinion des jeunes francophones et des jeunes LGBTQ+ est entendue.

Étudiant en sciences politiques et en relations publiques à l'Université de Moncton, Marc-André LeBlanc a acquis un important bagage en finances et en gestion des ressources humaines grâce à son activisme.

Lynne McVey
Lynne McVey

Montréal, Quebec

Présidente directrice-générale du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal, Lynne McVey est également professeure agrégée à la Faculté de médecine de l'Université McGill et chargée d’enseignement pratique en administration de la santé à l'Université de Montréal. Au cours des années, Mme McVey a obtenu un baccalauréat en physiologie et un diplôme de maîtrise en sciences infirmières de l'Université McGill, en plus d’avoir aussi complété une formation (Fellowship) en administration de la santé à la Wharton Business School de l'Université de Pennsylvanie (États-Unis).

Lynne McVey a occupé le poste de directrice générale de l’Institut universitaire en santé mentale Douglas et depuis 2015, elle participe aux premières loges de la réforme du réseau de la santé et des services sociaux du Québec. Mme McVey est reconnue pour son approche centrée sur le patient, pour son plaidoyer en faveur des populations vulnérables et pour son leadership interdisciplinaire dans les soins de santé. Elle a une imposante feuille de route dans l'amélioration des soins aux patients et dans la promotion de la recherche, notamment en matière de cancérologie et de santé mentale, incluant la gestion d’un centre de recherche de renommée internationale en milieu clinique.

Alisa Praamsma
Alisa Praamsma

Yellowknife, TNW

Alisa Praamsma est inuite (Taloyoak) née dans la région Midland de l’Ontario qui a été élevé dans une famille non autochtone. 

Dans la vingtaine, elle s’est rendue dans le Nord pour travailler avec les jeunes du Nunavut et des Territoires du Nord-Ouest qui connaissaient des démêlés avec le système de justice.  Cette expérience l’a menée à un poste dans la division des politiques et de la planification du gouvernement du Nunavut, où elle a été encadrée par un mentor en vue de devenir directrice de cette division au ministère de la Justice. Dans le cadre de ses fonctions, Alisa Praamsma a dirigé a mise en ouvre de la Family Abuse Intervention Act, qui a été créée comme outil communautaire de prévention et d'intervention pour remédier à la violence familiale.

Plus récemment, elle est devenue directrice générale de l’Association des femmes autochtones des T.N.-O. Sous son leadership, l’organisme s'est stabilisé et développé afin d’offrir des programmes nouveaux et améliorés aux femmes autochtones et aux membres de leur famille.  Dans ce rôle, Alisa Praamsma a également dirigé le rassemblement préalable à l’enquête sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

Après une rencontre de deux jours avec des familles, des proches, des organismes communautaires et des partenaires gouvernementaux, elle a créé une unité d’information et de liaison avec de bureaux à Yellowknife et Inuvik, en plus d’un partenariat avec le ministère de la Justice des T.N.-O.

Elle préside également le conseil d'administration de la  Yellowknife Women’s Society, l’organisme qui exploite le centre pour les familles nordiques. Elle travaille avec les Inuits de Yellowknife en vue de développer un centre de ressources culturelles.

Alisa Praamsma habite à Yellowknife avec son mari, ses deux grandes filles et son chien.

Carole Shankaruk
Carole Shankaruk

St. Lazare (Manitoba)

Carole Shankaruk est travailleuse sociale autorisée et conseillère accréditée. Actuellement travailleuse sociale en milieu scolaire à la division scolaire Mountain View, elle deviendra la première titulaire du nouveau poste d’animatrice en Éducation autochtone au cours de l’année scolaire 2018-2019.

Mme Shankaruk préside également le conseil d’administration de la division scolaire voisine de Park West.  D’origine métisse, elle est l’arrière-arrière-arrière-arrière-petite-fille du leader métis Cuthbert Grant.

Mme Shankaruk possède de solides capacités de leadership et d’innovation, en plus d’une vaste expérience dans plusieurs domaines, dont les soins de santé, le bien-être des enfants, l’éducation et l’entreprise privée. Le cheminement de Mme Shankaruk l’a amenée a présider le Conseil manitobain pour les enfants exceptionnels et à siéger au conseil d’administration de la Child Welfare Intake Agency All Nations Response Unit. En plus d’être propriétaire et exploitante d’une petite entreprise dans la communauté métisse francophone de St-Lazare, au Manitoba, Mme Shankaruk soutient son mari dans la gestion de leur ferme céréalière et bovine.

Mère de deux enfants et grand-mère d’un petit-enfant, Mme Shankaruk aspire à un mode de vie holistique et équilibré correspondant à ses croyances culturelles en prenant soin de tous les aspects de l’être, c’est-à-dire les facettes spirituelle, émotionnelle, mentale et physique.